Tero

,

Transformer ses déchets organiques en fertilisant naturel

Main qui jardinent dans la terre

Dans nos articles précédents, nous avons abordé l’importance de recycler ses déchets organiques et nous vous avons proposé différentes alternatives pour le faire. Parmi celles-ci se trouvait l’option des appareils automatisés - dont fait partie le Tero - qui vous permettent de transformer vos résidus alimentaires en quelques heures seulement et d’utiliser la matière finale comme un fertilisant naturel riche en nutriments.

Dans cet article, on vous en apprend plus sur la manière dont Tero transforme les déchets organiques en fertilisant naturel et sur les différents éléments qui font de lui le plus puissant de sa catégorie. 

Bonne lecture!


Le Tero possède une technologie unique - présentement en instance de brevet - qui le rend jusqu’à 200% plus efficace que d’autres appareils ne possédant pas cette technologie. Alternant séchage et broyage, le cycle de transformation est entièrement automatique et s’arrêtera de lui-même lorsque la matière fertilisante est prête à être utilisée.


Le système de broyage

Le Tero est muni d’un système de broyage robuste qui permet de couper les déchets organiques en petits morceaux. C’est d’ailleurs la fine granulométrie du fertilisant qui lui permet d’être absorbé plus rapidement par le sol et les plantes. Il permet également à l’usager de disperser et d’étendre son fertilisant naturel aisément dans les plantes extérieures, la pelouse ou le potager. 

Même si certains morceaux peuvent demeurer plus grossiers à la fin d’un cycle (pelures d'oignons ou d’agrumes qui sont plus robustes et difficiles à broyer), ils se dissimulent facilement dans l’environnement extérieur et demeureront tout aussi bénéfiques pour votre sol. 

Dans un compost traditionnel, des aliments tels que les épis de maïs ou les coquilles d'œuf vont demeurer pratiquement intacts après plusieurs mois, voire plusieurs années de transformation. Avec le Tero, ils sont broyés en quelques heures seulement


Le système de séchage

Le Tero possède également un élément chauffant qui offre un apport de chaleur contrôlé permettant de détruire tous les pathogènes contenus dans la nourriture. C’est d’ailleurs ce qui explique pourquoi il est possible d’y déposer de la viande et du poisson crus ou cuits, contrairement au compost traditionnel.

Pour arriver à une matière complètement déshydratée, il est primordial que le Tero possède un système de chauffage et d’aération efficace, puisque les aliments sont composés d’environ 85% d’eau. Une fois le cycle de transformation complété, le volume de vos déchets organiques aura diminué de 90% puisque tout le liquide sera éliminé. Le fait qu’il soit sec permet également de l’étendre plus facilement dans les espaces verts.

Il est important que le fertilisant naturel obtenu soit 100% sec, car c’est dans cet état qu’il demeure stable et ne développe pas de moisissures lorsqu’il est entreposé. Il peut d’ailleurs être conservé pendant plus d’un an dans un contenant hermétique, ce qui permet d’utiliser le Tero en tout temps, même lorsque la saison du jardinage n’est pas commencée. Selon le nombre de personnes dans votre ménage, vous accumulerez entre 500ml et 2L de fertilisant par semaine, une quantité idéale pour préparer son jardin à l’arrivée des températures plus clémentes.

 Tero transforme les déchets organiques en quelques heures


La valeur ajoutée des déchets organiques

Les sols

Dans un écosystème comme celui du Canada, les sols ont besoin de matières organiques qui contiennent des nutriments pour se nourrir et être en bonne santé. Ces nutriments améliorent les différentes caractéristiques qui entrent en jeu pour une bonne structure du sol: le taux d’humidité, la rétention d’eau, le système d’aération, etc. 

Si on prend l’exemple d’une forêt, la structure du sol pourra se développer grâce aux différents déchets organiques qui tombent par terre, tels que les feuilles mortes ou les fruits des arbres. 

Dans un espace vert comme une cour extérieure, le sol et les plantes requièrent les mêmes besoins et l’absence de végétation abondante ne permet pas de les remplir. C’est pourquoi un fertilisant naturel composé de matières organiques broyées et séchées - donc exempt de pathogènes - aura un effet aussi bénéfique sur la vitalité du sol et la croissance des plantes.

Les aliments que nous consommons au quotidien sont remplis de nutriments (azote, phosphore, potassium, etc.) qui se libèrent au contact du sol et des microorganismes qu’il contient. Ces derniers permettent l’absorption et la transformation des nutriments avant qu’ils soient assimilés par les plantes. 

Les différents types de fertilisant (naturel, organique, chimique) se dégagent dans le sol à différentes vitesses. Par exemple, un fertilisant chimique se dégage très rapidement; il est donc facile d’en mettre trop sans le vouloir et de nuire aux plantes. De son côté, le fertilisant naturel Tero peut être comparé au biochar, puisqu’il se dégage lentement, c’est-à-dire qu’il aura un effet à long terme sur la santé de vos plantes et différents espaces verts. 

 Jeune pousse qui grandit


L’environnement

Évidemment, la transformation des matières organiques en fertilisant naturel permet d’éloigner ces déchets des sites d’enfouissement. Là-bas, ils sont enfouis sans oxygène et dégagent donc du méthane, un gaz à effet de serre 25 fois plus toxique que le CO2

En plus de participer à une forme d’économie circulaire, vous poserez également un geste concret pour l’environnement. Vos poubelles seront désormais sans odeur, propres et devront être sorties beaucoup moins souvent. 

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Camion dans un site d'enfouissement


En bref, le Tero permet de recycler et valoriser vos déchets organiques en les transformant en un fertilisant naturel riche en nutriments et prêt-à-l’emploi. C’est grâce à une technologie unique et efficace qui combine le broyage et le séchage qu’il arrive à le faire. 

Utilisé dans les plantes extérieures, le potager ou la pelouse, ce fertilisant permet de nourrir le sol et de veiller à la bonne santé de vos plantes sur le long terme. 

Dans notre prochain article, nous entrerons en détails sur la composition et l’utilisation du fertilisant naturel. Vous trouverez de nombreuses réponses à vos questions, fournies notamment par l'un de nos partenaires: l’agence Biopterre.


Par: Claudia Larose

 Membre de l'équipe Tero

10 commentaires

mai 12, 2021 • Publié par Danielle

Je voudrais savoir si l’épandage de ce compost va attirer les petits animaux

mai 12, 2021 • Publié par RobertLupien

Très intéressant mais beaucoup trop dispendieux

mai 12, 2021 • Publié par Docile Gravel

Mon commentaire est plutôt une question: moi, je mange bio mais quelqu’un qui mange de la nourriture pas bio produit forcément des déchets avec des substances chimiques (agents de conservation et autres). Alors on ne peut pas dire que le fertilisant produit par le Tero donne un fertilisant de qualité, n’est-ce pas?

mai 12, 2021 • Publié par Nicole Lamothe

Je trouve votre produit très intéressant. Je fais mon compost depuis plusieurs années et votre technologie est très intéressante. Mais pour le moment je le trouve dispendieux. Fait-il du bruit lors de la transformation?

mai 12, 2021 • Publié par Lise

Peut-on mettre dans l’appareil des feuilles mortes de plantes intérieures et extérieures ?

Votre article est très éclairant.

mai 12, 2021 • Publié par M. Beaudry

Bonjour, Je sais très bien que vos filtres servent à éliminer les odeurs lors du processus de transformation des matières, mais je voudrais savoir si on peut quand même faire fonctionner le Tero sans mettre de filtre? Est-ce qu’il peut fonctionner sans filtre et/ou est-ce que ça peut l’endommager? Merci de me répondre, je n’aime pas aller dans les réseaux sociaux.

mai 07, 2021 • Publié par Thérèse Tardif

j’aime la technologie et j’ai l’intention de me procurer votre appareil mais pour l’instant je le trouve trop dispendieux pour mes moyens, je vais continuer à vous suivre, parce que c’est génial votre tech.

mai 07, 2021 • Publié par Régent Séguin

Merci pour cette information. On planifie déjà quelle utilisation nous ferons du fertilisant produit par notre Tero. Nous avons une petite question: Dans quelle mesure pourrions-nous utiliser le fertilisant avec des plantes d’intérieur?
Ne lâchez pas,
Régent et Suzanne

mai 07, 2021 • Publié par Henri-Paul Bronsard

Bonjour, ces explications sont très intéressantes et auraient certainement
été bienvenu dès le lancement de l’idée …

mai 07, 2021 • Publié par Robert Bellemare

bonjour, je viens de lire votre article sur votre appareil et l’utilisation du compost. L’article mentionne seulement un usage extérieur. Peut-on utiliser le compost à l’interieur.

Laisser un commentaire: